Pays du Limousin n°98 - « Qualité Tourisme » met en valeur des sites limousins

Parution du 10 février au 10 mai 2019

  
  • publication_60-p1.jpg
  • publication_60-p4.jpg
  • publication_60-p5.jpg
  • publication_60-p6.jpg
  • publication_60-p7.jpg
  • publication_60-p8.jpg

L'édito
DE PHILIPPE CLÉDAT

Le Limousin récompensé

Encore un nouveau label, une nouvelle distinction ? Il y en a déjà beaucoup, me direz-vous, et vous n’auriez pas tort. Si certains sites ou activités sont aujourd’hui mis en avant en Limousin au travers de la marque « Qualité tourisme » c’est d’abord et avant tout par volonté de l’État (les premiers pas remontent déjà à 2005) de privilégier un excellent accueil et des prestations de qualité auprès de touristes de plus en plus exigeants.
Un pas supplémentaire vers une certaine professionnalisation du secteur touristique est franchi.
Pourquoi s’en plaindre ? Le tourisme est reconnu comme un véritable secteur économique, pourvoyeur d’emplois qui plus est non-délocalisables.
Voilà peut-être une réelle opportunité pour des jeunes – ou des moins jeunes – désireux de rester vivre et travailler en Limousin. Et la liste de ces « nouveaux labellisés » ne fait que débuter…
En parlant d’emplois, ne manquez pas notre dossier sur les formations. Nombreuses, diversifiées et novatrices, elles sont le tremplin qui doit mener vers un métier. Un travail qui doit être synonyme d’épanouissement et de dignité, espérons-le.
Avec ceux qui travaillent ou qui cherchent un emploi cohabitent ceux qui ont déjà travaillé, mais souhaitent conserver des activités et un certain bien-être alors que l’heure de la retraite a sonné. Le Limousin est pionnier dans le domaine de la « silver économie » et souhaite répondre à l’attente de nos seniors qui ont aujourd’hui des besoins aux antipodes de ceux de leurs aînés.
Et puis, Pays du Limousin ne serait pas ce qu’il est sans ses balades. Nous vous entraînons avec ce numéro en visite à l’écomusée de la châtaigne, fruit emblématique de notre région s’il en est.
Puis nos pas nous mèneront à Chénérailles, sympathique cité creusoise où les foires aux chevaux sont toujours des rendez-vous incontournables. En Haute-Vienne, la belle Arédienne nous ouvre ses portes. Médiévale hier, on ne peut plus dynamique aujourd’hui, Saint-Yrieix-la-Perche regorge de trésors patrimoniaux et gourmands. La Corrèze n’est pas en reste avec Ussac. Le sud pointe son nez en terre corrézienne et le village se visite de façon originale, de puits en puits…

Belles balades et bonne lecture.

Acheter ce numéro

Autres numéros